Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 06:29

stefan-and-Lotte-in-Paradise.jpg

Le 22 Septembre 2012, à l'Université de Salford à Manchester (U.K.) de nombreux privilégiés assistèrent à la représentation d’un opéra original, célébrant de manière éblouissante la vie d’un célèbre auteur européen du 20ème siècle.
Comptant parmi les auteurs les plus traduits au monde, Stefan Zweig a été contraint de quitter l'Autriche en 1934, peu de temps après l'arrivée au pouvoir d'Hitler en Allemagne.

Dans toute son œuvre, on ne trouve aucune apologie du peuple juif ou de sa religion. C’est tout juste si le sujet est sobrement effleuré. Malgré tout, les livres de Zweig subiront l’autodafé des nazis en Allemagne et en Autriche. 

L’écrivain, profondément meurtri, s'installa finalement au Brésil en 1940 après avoir brièvement transité par l’Angleterre et  les Etats-Unis.

 

En 1821, le poète Allemand Heinrich Heine écrivait déjà cette impitoyable et cruelle prophétie  « Là où on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes. » !

 

« Stefan and Lotte in Paradise » a été composé pour la partie musicale par le Dr Alan Williams et le Dr Marcos Lucas. Cet opéra relate les derniers mois de la vie de l’écrivain Stefan Zweig et sa seconde femme Lotte Altmann.


Le livret, écrit par le génial autodidacte Philip Goulding, aborde les grands thèmes de la persécution, de l’errance et de l’exil. La musique très éclectique s’inspire de Mozart, Schubert, Brahms, Klezmer, des mélodies judéo-orientales et des rythmes du Brésil.

 

pb3_4398.jpg   pb3_4389.jpg

 
La genèse de ce projet remonte à mai 2010, alors que Marcos Lucas rend visite à Alan Williams à l'université de Salford. L'histoire de Stefan Zweig était déjà bien connue de Lucas dont la femme était originaire de Petrópolis, où Zweig a passé les 9 derniers mois de sa vie rue Dias Gonçalves.
Leur ambition était d’organiser la première représentation de l'opéra en Septembre 2012 à Salford, à l’occasion du 70e anniversaire de la mort de Stefan Zweig.

 

L’opéra se termine ainsi : Stefan et Lotte sont confiants dans leur décision de « quitter la scène, calmement, et avec dignité».
Ils portent un dernier toast et concluent : ‘plus de mot, plus d’espoir, plus de lumière, ils ont fui, vaincus, vers le ciel sombre’.

 

* Dr Marcos Lucas est compositeur et professeur Adjunto à l'Universidade Federal do Estado do Rio de Janeiro.

Dr Alan Edward Williams est compositeur et maître de conférences à l'Université de Salford.

Ces deux professeurs se sont connus lorsqu'ils étaient doctorants à l'Université de Manchester entre 1995 et 1999.

 

Guy Gabriel Ouazana

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy Gabriel Ouazana - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Alan Williams 08/11/2012 15:12

Merci de remarquer notre opera! Vous n'etes pas en communication avec le chef de l'opera a Paris, par hasard ;-)? D'ailleurs, le librettiste, Philip Goulding, tandis que genie, est en effet
autodidacte, sans doctorat...

Guy Gabriel Ouazana 08/11/2012 15:50



Cher professeur Williams,


Tout d'abord, je vous adresse mes plus vives félicitations pour votre initiative et le remarquable travail dont la presse s'est fait l'écho.


Je n'ai pas le privilège de connaître la direction de l'opéra de Paris .  D'autre part, merci de la précision
pour Mr Goulding, je vais de suite corriger l'article.


Enfin, permettez-moi de vous demander si un DVD ou un livret ont été réalisés à l'occasion de cette représentation? Je serai ravi de pouvoir les commander.


Bien cordialement. G.G.O.