Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 12:56

La toute première représentation d'une pièce de Stefan Zweig au théâtre fut « Jérémie » en 1917.

 
Le premier film date de 1929, il a pour titre «Narkose». Ce film allemand est une adaptation de «Lettre d’une inconnue».  

 

Les nouvelles de Stefan Zweig qui ont été le plus adaptées au cinéma et au théâtre, sont  sans doute «Vingt-quatre heures de la vie d’une femme» et «Lettre d’une inconnue».

 

Voici ci-dessous une liste des affiches que j'ai pu trouver sur les adaptation des œuvres de Stefan Zweig.

 

 

                                  24 HEURES DANS LA VIE D'UNE FEMME

 
film-24-h.jpg

 

 

 

                                       LETTRE D'UNE INCONNUE 

film-lettre-dune-inconnue-copie-1.jpg

 

 

 

                                    BRÛLANT SECRET ET AMOK 

film-brulant-et-amok.jpg      

En Mars 1933, est réalisé «Brennendes Geheimnis - Brûlant Secret».  


Les films adaptés du roman « La peur » ont bénéficié d’une belle distribution. En France en 1934 avec Charles Vanel et Gaby Morlay, puis en Italie réalisé par le grand Roberto Rossellini en 1954 avec Ingrid Bergman.

 

 

 

                                             VOLPONE

film-volpone.jpg

La pièce de théâtre «Volpone», a été aussi jouée d’innombrables fois, et aussi adaptée au cinéma. Louis Jouvet a ouvert la distribution puis Francis Huster, Gérard Depardieu, Gérard Jugnot, Francis Perrin et d’autres lui ont emboîté le pas. 

 

 

 

                                 LE JOUEUR D'ECHECS

 

film-joueur-dechecs.jpg

Récemment, on pouvait encore aller au théâtre pour voir « Le joueur d’échecs » à la comédie St Martin et « 24heures dans la vie d’une femme » à l'espace Marais.

 

 

 

                                          MARIE-ANTOINETTE

 

film-Marie-antoinette.jpg

 

Ainsi, Stefan Zweig, le jeune dandy, à qui certaines élites viennoises prédisaient un avenir médiocre, avec ses petites histoires publiées dans les journaux locaux, a largement pris sa revanche de son vivant.

             Depuis,…..il ne cesse de la savourer !

 

 

 


                                     LA PITIE DANGEREUSE 

 

film le pitie dangereuse

 

 

 

"La littérature n'est pas la vie, elle n'est qu'un moyen d'exaltation de la vie, un moyen d'en saisir le drame de façon plus claire et plus intelligible". Stephan Zweig

 

 

Autres adaptations à l'écran

 

FILM-2.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy Gabriel Ouazana - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Françoise 18/02/2013 15:13

Quel bonheur pour les yeux! C'est un véritable festival. Une preuve, s'il en fallait encore, que Zweig a eu un tel impact sur sa génération et celles qui ont suivi, par ses histoires intemporelles
sur les profondeurs de l'âme humaine que innombrables sont les réalisateurs et les metteurs en scène qui l'ont repris avec plus ou moins de bonheur et de talent pour diffuser son message ou le
leur...
Quelle consécration! Merci de nous faire découvrir par cette "rétrospective" la place tenue par Zweig au travers le monde comme à travers le temps.
Et bravo pour l'esthétique de cet article, qui révèle qu'en plus de ses qualités d'écriture l'auteur possède une réelle sensibilité d'artiste.