Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 13:36

Compilation hétéroclite,  parcellaire et fragmentée, « Hommes et destins » de Stefan Zweig, présente pour le lecteur un intérêt discutable. J’ai le sentiment de trouver un portraitiste pressé qui d’habitude fait preuve d’une grande générosité dans sa construction littéraire.  

Zweig exhume et se souvient, sans nous laisser le temps de retrouver l’intimité, la chaleur et l’esthétique auxquelles il a habitué ses lecteurs.

Ce livre réédité chez « LGF » -Février 2009- ne mérite pas qu’on y consacre plus d’une soirée en sa compagnie. Fort heureusement, ça se lit d'un trait sec !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy Gabriel Ouazana - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Gaëlle 20/07/2009 19:10

Tiens, tiens, vous devenez objectif lol !!!

Anne Lelong-Trolliet 20/07/2009 19:09

Cette présentation « d’Hommes et Destins », nous montre bien votre souci de l’objectivité vis à vis de Stephan Zweig.
Ce livre se situe sans aucun doute au cœur de sa fracture…C’est parcellaire, hétéroclite et fragmenté, car dans son cœur, son histoire de vie, la destinée de l’homme reste un mystère.
IL a sans doute, « essayé » de montrer que la destinée, est, ce que l’homme donne de lui.
Sans compromis sur des valeurs construites par une majorité d’hommes et de femmes qui vivent comme des moutons, mais sans aucune quête de la dignité.
Grâce à « Hommes et destins » j’ai connu cet inconnu qu’est le Dr Schweizer, son parcours de pasteur qui par l'argent récolté lors de ses concerts parvient, par deux fois, à construire des dispensaires en Afrique, et rendre à la population africaine exploitée jusque là par les européens le peu de la dignité qui leur était due. Sa question est sans doute…Quel sens à la destinée…Sa réponse ….L’HOMME.Merci.